La communauté universelle et ses petites aberrations

Portrait de Chantal Calatayud

Un couple d'ouvriers retraités. 68 ans tous les deux. Mariés en 1970 sous le régime de la communauté, avec donation au dernier vivant. Deux filles de leur union. Une vie de dur labeur. Une villa sympathique, résultat de " sacrifices " pécuniaires (notamment pas de vacances pour eux mais toujours pour les enfants) et des liquidités modestes disponibles au cas où... Ils décident de changer de régime matrimonial pour sécuriser le conjoint survivant, leurs filles étant maintenant mariées et mamans (" On ne sait jamais avec les gendres si malheur venait à arriver, qu'ils soient veufs et qu'ils aient la responsabilité de l'héritage maternel de leurs enfants... "). Les sexagénaires optent pour la communauté universelle. Rendez-vous chez le notaire qui précise que les filles devront être d'accord ! Ils sont révoltés : c'est leur argent à eux et ils ont toute leur tête... Ils se souviennent qu'en cas de difficulté financière, la loi prévoit que les enfants doivent subvenir aux besoins de leurs géniteurs. Alors, il faudrait savoir ! Deux textes de loi pratiquement à l'opposé l'un de l'autre... On comprend leur désarroi. Malgré des inconvénients pour elles en terme de frais de succession, les filles ont compris elles aussi. Et accepté avec intelligence le choix de leurs parents.

Catégorie : 

Commentaires

Portrait de Gilbert. R. Psychanalyste

Oui, la logique n'est pas toujours au rendez-vous. Votre blog montre pourtant que l'acceptation est peut-être la seule loi universelle à prendre en compte. Merci pour ce texte !

Gilbert. R.

Portrait de Ludo_437

Faisant des études de droit, je connais un peu les aberrations devant une succession telles celles relatées par Chantal Calatayud...

Une histoire qui se termine bien dans l'exemple rapporté mais il faut savoir que, malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.

Portrait de Orlan

Je savais... Honteux tout simplement.

Portrait de cerise-du-26

Je ne savais pas... Et j'imagine les cas de figure où les enfants s'opposent ! Du drame familial en perspective.  

Portrait de Gilbert

Les législateurs ont effectivement une grande responsabilité quant au comportement du peuple. Il ne faut pas s'étonner après que des gens fragiles transgressent. Comme Orlan, je pense que c'est une honte !!!

Portrait de Sofia M

Sans compter que, quoi qu'il en soit, cette loi aberrante donne un sacré pouvoir aux enfants !!!

Portrait de Gilbert. R. Psychanalyste

Je rejoins Sofia M quant aux réels dangers au niveau des inconscients. La perturbation au niveau des rôles est effectivement de taille. Du grand n'importe quoi !

Portrait de cricri

Tout à fait d'accord avec Sofia... Et déjà qu'on ne peut plus rien dire à sa progéniture dès l'instant où elle est majeure...

Portrait de Cécile

C'est bien que vous soyez venu témoigner de cette histoire. Je n'ai aucune connaissance dans ce domaine mais on a effectivement l'impression de marcher sur la tête !

Portrait de Lucien

Nos commentaires, qui vont tous dans le même sens, doivent donc être justes !

Portrait de Lucien

On marche sur la tête dans ce pays !

Mais c'est vrai que l'ensemble du Code Napoléon, même s'il était plutôt protecteur pour l'époque et pour les femmes en particulier, est toujours en vigueur ! Il serait peut-être temps de complètement le dépoussiérer...

Portrait de Cécile

Oui, nos com se croisent mais semblent être en harmonie, eux... Un peu de ménage ferait effectivement du bien. Notre dictateur corse auto-proclamé n'est peut-être plus tout à fait d'actualité (rires !). La preuve !

Portrait de Jean

Ce témoignage est proprement hallucinant effectivement quant à l'ordre familial, ordre dans tous les sens du terme...